Groupe libertaire de la Fédération anarchiste.

Accueil > Réunions publiques > RIC, démocratie participative : comment s’organiser et décider collectivement  (...)

RIC, démocratie participative : comment s’organiser et décider collectivement ?

samedi 16 février 2019 à 18h00

Le mouvement des Gilets jaunes remet sur le devant de la scène la question de la démocratie participative, des débats citoyens, et de la remise en cause des élus. Le RIC est devenu une revendication essentielle pour se réapproprier une capacité d’agir en politique. Mais qu’est-ce qu’implique le fait de revendiquer le référendum comme nouveau mode de gouvernement ? Sous quelles conditions cet outil peut-il être pertinent et efficace pour décider collectivement et provoquer des changements politiques significatifs ?

Inégalités, exclusion, dégradation de l’environnement : le gouvernement représentatif a montré depuis de nombreuses années son incapacité à faire émerger des solutions face au capitalisme sauvage. Pire encore, il l’a accompagné voire encouragé, avec constance, quelle que soit la couleur politique des gouvernants et représentants qui se sont succédés.
Mais ce système craque aujourd’hui de partout. A la grande surprise des politiques qui prétendent parler au nom « des citoyens » ou « du peuple », les gouverné.e.s font irruption sur le devant de la scène pour exiger d’être pris.es en compte, entendu.e.s, considéré.e.s. Pour enfin s’exprimer, se saisir de leur souveraineté et ne plus être les marionnettes de ventriloques qui parlent en leur nom.
Avec le mouvement des Gilets jaunes, il est désormais de plus en plus question de démocratie participative, de débats citoyens, et de remise en cause des élus. Le RIC, référendum d’initiative citoyenne, est devenu une revendication essentielle pour se réapproprier une capacité d’agir en politique. Il doit court-circuiter des élus déconnectés et permettre à toutes et tous de s’exprimer directement, pour agir et ne plus subir. Mais qu’est-ce qu’implique le fait de revendiquer le référendum comme nouveau mode de gouvernement ? Est-ce un outil pertinent et efficace pour décider collectivement, ou un énième moyen de construire des rapports de force binaires et d’imposer la dictature de la majorité en évacuant le débat et la délibération ? Peut-il être porteur de changement dans le cadre de notre système politique actuel ? Dans quelles conditions peut-il être utile, et comment penser une participation réelle pour ne pas retomber dans l’aliénation politique ?
Ce sera l’objet de cette rencontre-débat, qui doit nous permettre de réfléchir ensemble aux meilleures façon de débattre et décider collectivement, de la façon la plus inclusive possible.

Samedi 16 février, 18h.
à la Bibliothèque La Rue, 10 rue Robert Planquette, 75018 Paris.
Entrée libre et gratuite